Du Ladakh à la frontière du Tibet, Inde (juillet 2011)

DSCN1310
Les derniers kilomètres avant d’atteindre le col du Chang-La (5380m.), pas forcement les plus simple…

Plein été 2011: Parti à la mi-juin depuis Dehli à moto, je me retrouve quasi 1 mois plus tard dans la région de Leh, chef-lieu du haut-plateau désertique du Ladakh (les routes oscillent entre 3500-5500m), parsemé d’une kyrielle de 7000m. qui se partagent l’horizon.

Chevauchant ma Yamaha250 made in India à travers ces haut-plateaux himalayens, le Bouddhisme rythme et est au coeur de la vie au quotidien, les paysages et reliefs sont sidérants. Souvent érigés sur des promontoires naturels, se confondant parfaitement dans ce tout, gigantisme d’un désert suspendu à peine croyable, quelques villages isolés et typiques, souvent autour d’un monastère central, donnent Vie autour des sources de l’Indus et en contrebas, la source principale d’eau. Le reste n’est que garniture dirait l’autre… le tout avec un excellent réseau sans fil et mon camarade de route japonais (buddhiste pratiquant) répondant toujours présent à l’appel! Un petit paradis… ça n’est pas peu dire.

Arrivés au lac Pangong Tso, une perle aux eaux turquoises à plus de 4200m. d’altitude, après plus de 10-heures de route, nous posons les motos pour la nuit chez l’habitant. Cette route m’a planté là bouche-bée. Baignade bien fraîche, repos sur le rivage en face de notre hôte, photos obligatoires et bon repas fait de produits locaux, on tombe de sommeil ensemble en début de soirée. Dieu que ce fut long !

Le lendemain on décide de faire le tour du lac, tellement l’impression de la région est forte. La sensation de liberté est totale. Arrivés sans le savoir en territoire chinois, sans les visas évidemment, on nous dit sans sourciller de rebrousser chemin au 3-4-ème poste contrôle. On reprend les sacs à la chambre et continuons la route vers Hemis. Ce village accueille chaque année son festival haut en couleurs, qui est de fait une rencontre entre les villages de la région. Chacun y amène ses prestations autour d’un orchestre central traditionnel. De dingue! Un déjeuner plus loin, au bout du lac Pangong Tso, avant la redescente en direction du plateau ladakhi, nous accueille dans un site magique qui y accueille les gens de passage.

Photos prises les 10 et 11 juillet 2011. Bon visionnage!

Un autre article avec nombre de photos du Ladakh se trouve sur https://www.summaterra.com/voyages-lehladakh11/

La route: de Leh à Pangong Tso, Ladakh, Inde.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.