Le Mekong, les 4000-îles, Laos (novembre 2011)

La route depuis Ventiane est longue, elle traverse le sud depuis le centre du pays jusqu’à sa pointe, à la frontière du Vietnam et du Cambodge. Ayant roulé de nuit dans un bus tout confort, une halte matinale à Pakse, déjà à proximité des îles, où on s’organise (argent, provisions, billets etc.) avant de partir pour l’arrière-pays ; où réapparait enfin ou à nouveau (c’est selon) le Mekong. Un court transfert en bateau (30-minutes) jusqu’à Dondet, et enfin nous y sommes, arrivé !

Ensuite le reste du récit tient en quelques lignes, les fesses allongées dans un hamac, mon lecteur mp3 reprend du service et je profite au maximum de ma dernière semaine de visa au Laos.

Nah sérieux, ces 4000-îles, plantées là au milieu de nulle part, pfff… c’est entrer dans un monde à soi, un microcosme à part, un petit paradis sur terre où le temps n’importe que si peu…,… La vie villageoise, une structure sociale parfaitement rôdée, une nature immaculée ou presque, Dame Nature nous autorise une journée de plus assis auprès d’Elle ; le Temp, affable, semble se prélasser là depuis toujours et raconte, aux oreilles aguerries ou insouciantes, ses secrets et avatars.

Mon voyage arrivant à son 5ème mois et un sérieux besoin de souffler, le lieu est idéal pour brancher un peu les accus, et se laisser flâner au gré de Dieu sait quoi. Ce pays m’a laissé perplexe, tellement ce mois fut juste incroyable et l’expérience géniale ; un énorme merci sans aucune réticence ! Oui je pense que la Vie m’a appris beaucoup de choses pendant cette visite au Laos ; petite vie n’aurait jamais été la même sinon.

Les panoramiques, 4000-îles

La campagne

Scenes de vie

Le Mekong

Paysages 4000-îles