Rishikesh: grande halte vers le glacier du Gange, Inde (août 2011)

DSCN1513-a1

Ville sainte située le long du Gange, quelques kilomètre seulement avant que le fleuve rejoigne la plaine à Hardiwar, Rishikesh fut célèbre dans les années ’60 lorsque les Beatles y séjournèrent plusieurs mois en quête d’inspiration et de spiritualité; et qui depuis est un lieu privilégié pour la méditation, le yoga et pour la nature sauvage qui l’entoure. Des offres pour des cours, ou séjours tout compris, dans des centres ou séminaires réputés, foisonnent, alors que les opérateurs proposent des visites de parcs nationaux, descentes de raft ou l’apprentissage du kayak sur le Gange.
Rishikesh est aussi reconnue pour être propre, sa population particulièrement affable, sans risque, le tout dans un cadre magnifique (entourée de jungle primaire). On y mange bien, les prix sont tout à fait abordables et le tout à seulement 6-heures de route de Dehli. Cette petite ville, pour le badaud de passage, offre un aperçu exhaustif et sincère de l’Inde intérieure et sacrée, qui malgré sa taille, constitue presque un passage obligatoire.
Les pélerins y défèrlent, en transit, et y séjournent maximum 2-3 jours pour recharger les accus, puis continuent à pied, dans un mélange cacophonique de chants et d’incantations, la longue marche vers le temple du glacier du Gange, un lieu sacré dans leur mythologie. Impressionnant!
Lors de notre passage, le Gange menaçait de sortir de son lit, la mousson s’abattait sans quasi discontinuer, les Ghats presque inondés et réduits à leur taille minimum, mais rien ne semblait troubler la quiétude qui dicte le rythme de la vie.

La ville

Les pélerins